CASPAR

CASPAR est un acronyme qui signifie Caractérisation des Aquifères Semi-Profonds ARmoricains.

Contexte

Au cours des 15 à 20 dernières années, quelques rares forages « semi-profonds », jusqu’à 300 m, ont été réalisés en Bretagne. Certains de ces forages ont rencontré des structures perméables significatives au-delà des horizons de sub-surface avec des débits supérieurs à 80 m3/h.

Ainsi, le forage semi-profond de 216 m réalisé 2008 à Saint-Brice-en-Coglès (35) dans le cadre du projet RAPSODI (Recherche d’Aquifères Profonds dans le SOcle   du Département d’Ille-et-Vilaine), implanté dans des cornéennes briovériennes, a donné des débits exceptionnels (débit instantané de 160 m3/h) :

RAPSODI Forage F3 MFT"
RAPSODI Forage F3 MFT
Forage au marteau fond de trou (Saint Brice en Coglès (35) - 2007)

L’objectif du projet CASPAR est de préciser la nature de ces zones aquifères ainsi que leurs relations avec les eaux souterraines   moins profondes.

Présentation du projet CASPAR

Le projet CASPAR s’inscrit dans le Contrat de Projet Etat-Région 2007-2013 sur une durée de 3,5 ans, de 2010 à 2013. Mené en collaboration entre le BRGM et l’OSUR (Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes), le projet vise à améliorer les connaissances scientifiques sur l’origine des eaux « profondes ».

Les principales questions auxquelles le projet souhaite apporter des réponses sont :

  1. Quels sont les liens entre les structures géologiques et hydrogéologiques et la compartimentation verticale de l’aquifère   ?
  2. Y-a-t-il des phénomènes de mélange entre les compartiments ? Les flux, lors des pompages, vont-ils influencer la réactivité biogéochimique du système ?
  3. Quels sont les temps de résidence de ces eaux, quel est l’origine de leur minéralisation ?

Outre la connaissance scientifique qu’amène ce projet R&D sur ces aquifères complexes, les résultats contribuent à déterminer si ces structures sont favorables vis-à-vis d’une exploitation durable, tant du point de vue quantitatif que de la qualité des eaux produites sur le long terme.

Pour ce projet le partenariat est le suivant : Etat, Conseil Régional de Bretagne, Agence de l’Eau Loire-Bretagne, Rennes Métropole, Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, BRGM.

Avancement du projet

Les bulletins d’informations annuels du projet CASPAR informent sur les résultats majeurs de cette étude et les perspectives :

Bulletin d'information CASPAR 2010 -  PDF - 432.9 ko"
Bulletin d’information CASPAR 2010


Bulletin d'information CASPAR 2012 -  PDF - 1.4 Mo"
Bulletin d’information CASPAR 2012


Bulletin d'information CASPAR 2013 -  PDF - 1.4 Mo"
Bulletin d’information CASPAR 2013

Résultats obtenus

Le poster suivant présente les principaux résultats du projet CASPAR (cliquez sur l’image pour agrandir le document) :

Poster CASPAR -  PDF - 1.6 Mo"
Poster CASPAR

Lien vers la thèse de Clément Roques, Université Rennes 1, 2013 : Hydrogéologie des zones de faille du socle cristallin : implications en terme de ressources en eau pour le Massif Armoricain.

Documents à télécharger

Revenir en haut

Etudes récentes