Profil température/profondeur

Dans les aquifères de socle  

A l’exclusion de cas particuliers (exemple : les sources du Moulin de Quip, sur la commune d’Allaire (Morbihan) produisant une eau à la température de 18 à 22°C), les températures des eaux souterraines   bretonnes des aquifères de socle   varient entre 10 et 15.5°C. Cette gamme est valable quelle que soit la lithologie rencontrée (granites, grès, schistes…).
Les forages semi-profonds du projet RAPSODI ((Recherche d’Aquifères Profonds Dans le SOcle   du Département De l’llle- et-Vilaine)) montrent une augmentation d’environ 1°C par tranche de 100 m de profondeur (valeur calculée +0.93°C/100 m).

Par exemple, les mesures réalisées dans le forage F3 (code BSS   : 02475X0522) de Saint-Brice-en-Coglès (35), profond de 216 m, montrent des variations de température de l’eau souterraine entre 11.9 et 14.6 °C :

Diagraphie température-conductivité sur le forage F3 de Saint-Brice-en-Coglès (35) - en rose : température en conditions naturelles (sans pompage) ; en rouge : température en pompage (60 m3/h)"
Diagraphie température-conductivité sur le forage F3 de Saint-Brice-en-Coglès (35) - en rose : température en conditions naturelles (sans pompage) ; en rouge : température en pompage (60 m3/h)

Dans les aquifères tertiaires

En utilisant les analyses des 3 captages AEP du bassin Tertiaire de Chartres-de-Bretagne (35), il a été montré que les températures des eaux souterraines   bretonnes de cet aquifère   sédimentaire varient entre 10.6 et 16.5°C, soit un tout petit peu plus que les eaux souterraines   du socle  .
En regardant les températures moyennes et les profondeurs des ouvrages, une augmentation d’environ 1°C par tranche de 100 m de profondeur peut être retenue (valeur calculée +1.24°C/100 m).

Cas général

Normalement l’augmentation de température est de 30°C par km (3°C par 100 m).
Les ouvrages bretons étudiés ne sont pas assez profonds pour confirmer cette tendance.

Revenir en haut

Géothermie