5- Source Gaspais, source La Coudré et Fontaine Dorée (commune de Paimpont)

Eau souterraine apparaissant au contact géologique entre grès armoricains et schistes rouges.

Accès au site

Carte de localisation (source : IGN) "
Carte de localisation (source : IGN)

On accède à cette étape en empruntant la route D40 et en tournant à droite en direction du Gué Pérou, après avoir passé la Station Biologique en venant de Paimpont. La Source   Gaspais est visible au carrefour du lieu-dit les Rues Gaspais sous un calvaire.

Source Gaspais à Paimpont (source : BRGM, 2019)"
Source Gaspais à Paimpont (source : BRGM, 2019)

En prenant à droite à ce carrefour, puis encore à droite en direction du Haut des Guérets, la source   La Coudré est située à droite de la route en contrebas.

Source La Coudré à Paimpont (source : BRGM, 2019)"
Source La Coudré à Paimpont (source : BRGM, 2019)

En poursuivant ce chemin, prendre à droite au lieu-dit Les Rues Danet pour redescendre vers la route D40. La fontaine Dorée est localisée à gauche de la route en contrebas. Un panneau indique sa position depuis la route.

La Fontaine Dorée à Paimpont (source : BRGM, 2019)"
La Fontaine Dorée à Paimpont (source : BRGM, 2019)

Que voir ? Que conclure ?

Cette cinquième étape permet de constater la présence d’eau souterraine qui s’écoule au niveau du contact entre 2 formations géologiques à perméabilité   différente.

Les sources (Gaspais, La Coudré et Fontaine Dorée) sont toutes situées à une altitude de 175-185 m NGF en contrebas d’une colline dont le sommet est à 239 m NGF. Cette côte de 175-185 m NGF est à proximité de l’altitude du contact géologique entre Grès Armoricains et Schistes rouges. L’eau souterraine qui alimente ces sources provient du réservoir altéré et fissuré des Grès Armoricains situé au Nord (roche assez perméable). L’eau souterraine, qui a du mal à s’infiltrer dans les Schistes rouges (roches plutôt imperméables), ressort à la surface du sol et créé des résurgences au niveau du sol dans la pente topographique de la colline. Des fractures orientées Nord-Ouest Sud-Est, mentionnées par la carte géologique à 1/50 000 de Ploërmel (n°351), peuvent amplifier ce phénomène.

Les sources sont en réalité ici des puits (voir article Captages d’eau souterraine) : ouvrages verticaux peu profonds (quelques mètres de profondeur) à parois maçonnées et réalisés en gros diamètre. Ils se remplissent d’eau souterraine claire car ils coiffent l’émergence d’une source  .

Le puits de la Fontaine Dorée est associé à un lavoir rectangulaire et on peut visualiser l’écoulement des eaux souterraines   venant du puits et sortant du lavoir. Cet ouvrage du 19e siècle est recensé dans l’inventaire du patrimoine culturel de la Bretagne.

La Fontaine Dorée à Paimpont (source : BRGM, 2019)"
La Fontaine Dorée à Paimpont (source : BRGM, 2019)

Ces puits sont assez sensibles :

  • aux variations saisonnières (maximum de débit en hiver et minimum en automne) et climatiques (baisse marquée des niveaux des nappes en période de sécheresse prolongée, pouvant aller jusqu’à l’assèchement temporaire de l’ouvrage) ;
  • à la pollution de l’eau, principalement par les nitrates   et les pesticides.

Des analyses physico-chimiques réalisées par le BRGM en mai 2017 et avril 2018 sur ces 3 sources ont montré : une température de 10-15°C, un pH acide de 5-6, et des teneurs en nitrates   de 6-19 mg/l.

On peut signaler que la configuration hydrogéologique de ces 3 sources est similaire à celle de la Fontaine de Barenton située à 3 500 m au Nord. Cette fontaine est très connue à Paimpont car c’est « une source d’eau naturelle et magique au cœur de la forêt de Brocéliande ».

Quand la bassine est pleine, elle déborde au-dessus des schistes rouges mais elle est aidée par les fractures ou failles, ici toutes de mêmes orientations.

Revenir en haut