Cartographie des périmètres de protection

Cet article présente la réalisation des cartes de localisation des périmètres de protection des captages souterrains AEP de Bretagne.

Les quatre départements bretons comportent plus de 700 captages d’eau souterraine en service pour l’alimentation en eau potable   de la population.

En 2011-2012, le BRGM a travaillé sur le rattachement du code SISE-Eaux (Système d’Information en Santé-Environnement des Délégations Territoriales de l’ARS) de ces captages souterrains AEP au code Banque de données du Sous-Sol (BSS) du BRGM.
Pour en savoir plus, voir cet article : Captages souterrains.

Suite à une réunion en septembre 2011 avec l’Agence Régionale de Santé Bretagne (Direction de la santé publique, Département santé environnement), le BRGM a eu l’autorisation de travailler sur des cartes de localisation des périmètres de protection des captages souterrains AEP sur un fond IGN.

Source   des données

Les points des captages souterrains AEP actifs et les polygones des périmètres de protection ont été collectés auprès des organismes suivants :

  • Finistère : Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Finistère (Mission Prospective Développement Durable/Unité Géomatique ; mise à jour en février 2015) ;
  • Ille-et-Vilaine : Syndicat Mixte de Gestion pour l’Approvisionnement en Eau Potable de l’Ille et Vilaine (SMG35 ; mise à jour en avril 2015) ;
  • Morbihan : ARS Délégation Territoriale 56 et Eau du Morbihan (mise à jour en juillet 2015) ;
  • Côtes d’Armor : Conseil Général des Côtes d’Armor (Direction de l’Environnement, Service de l’Eau Potable et des Déchets Ménagers ; mise à jour en 2012).

Description des cartes réalisées

Chaque carte comprend les éléments suivants :

  • une succession de couches :
    • fond IGN au 1/25 000 (scan25® de l’IGN)
    • limites des départements
    • contours des communes
    • polygones des périmètres de protection
    • points des captages souterrains AEP actifs
  • une légende définissant la localisation du captage   et les types des périmètres de protection [1]. Ci-dessous un exemple de légende « standard » rencontrée.

Exemple de légende

  • un encadré bleu (ici en haut à gauche) qui identifie le nom de l’installation figurant sur la carte, les codes BSS et SISE-Eaux, la commune sur laquelle l’installation est localisée ainsi que le numéro de département.
  • un encadré blanc (ici en bas à gauche) dans lequel sont citées les différentes sources de données utilisées pour la réalisation des cartes, mais aussi la date de réalisation de la carte.
Exemple de carte de localisation des périmètres de protection d'un captage AEP souterrain"
Exemple de carte de localisation des périmètres de protection d’un captage AEP souterrain

Difficultés rencontrées

Un certain nombre de difficultés ont été rencontrées lors de l’élaboration de ces cartes :

  • des coordonnées XY de captages incorrectes ou imprécises, les localisant en dehors de leur périmètre de protection   immédiat. Les coordonnées du captage  , qui ont été obtenues par différents moyens techniques plus ou moins précis (GPS, placement manuel sur carte IGN, lieu du contrôle sanitaire…), ont été reprécisées.
  • des périmètres de protection sans captage   principalement liés à une imprécision des coordonnées du captage   ou l’abandon de son exploitation. Dans ce cas-là, les coordonnées ont également été reprécisées.
  • des captages identifiés comme abandonnés par certaines sources de données mais identifiés comme actuellement actifs par d’autres. Il a fallu contacter les organismes à l’origine des différentes sources des données afin d’avoir de plus amples informations pour ces captages.
  • la superposition de périmètres de protection quand les captages sont proches l’un de l’autre. Les superpositions sont dues à des DUP prises à des dates différentes et toujours en vigueur. Dans le cas de ces zones superposées, la plus « défavorable » pour les restrictions d’usage du sol a été représentée sur les cartes par-dessus l’autre zone.

Des échanges avec les fournisseurs de données ont permis de supprimer la plupart de ces difficultés et de réaliser les cartes, ceci après un important travail de recherche et de tri, permis par le croisement de ces sources de données.
Entre octobre 2011 et novembre 2015, plus de 310 cartes concernant plus de 600 captages souterrains ont pu être réalisées.

Malgré cet important travail de tri, des erreurs d’association peuvent subsister. Ainsi pour toute incohérence identifiée, il est possible de contacter le BRGM (rubrique Nous contacter) ou l’ARS Bretagne afin de mettre à jour les données, dans le but d’obtenir une base de données la plus fiable possible.


En raison du plan Vigipirate, les cartes de localisation des périmètres de protection des captages AEP souterrains de Bretagne ne sont pas accessibles au grand public sur ce site Internet.
Elles sont uniquement disponibles auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne, après justification de la demande à Thierry PANAGET - Ingénieur principal d’études sanitaires à l’ARS Bretagne (Tél. : 02 22 06 74 33 / Mail : thierry.panaget ars.sante.fr).

[1La nature des périmètres de protection varie selon les départements et les hydrogéologues agréés en charge de leur définition (exemples : périmètres rapprochés I/A/B/E dans le Finistère, périmètres rapprochés sensibles/complémentaires dans plusieurs départements…). Ainsi les légendes associées à ces cartes sont hétérogènes.

Revenir en haut

Les périmètres de protection